Apprentissages, Orientation : et s’il s’agissait juste d’occuper « sa » place ?

apprentissages

Mon expérience de l’accompagnement m’amène aujourd’hui à établir un constat fondamental quant aux demandes qui émergent à chaque fois, de la part des personnes qui viennent à moi, en quête d’écoute et de compréhension. Lorsque je reçois un appel téléphonique, que ce soit pour un accompagnement aux apprentissages, un bilan d’orientation ou un bilan de compétences, une question essentielle revient sans cesse en filigrane :

Qui suis-je ?

Qu’il s’agisse de lycéens, d’étudiants ou bien d’adultes professionnellement expérimentés, la question de la conscience de la vie et de ce que j’en fais, demeure la préoccupation centrale de tous ces êtres en quête de sens. Comme si à un instant donné de son existence, cette quête semblait inéluctable pour continuer d’avancer et ne pas s’écrouler sous le poids des injonctions ou contraintes… Et effectivement, elle l’est… J’en sais quelque chose, pour avoir été moi-même dans cette interrogation fondamentale…

Au niveau des apprentissages d’abord, combien de lycéens arrivent dans mon cabinet complètement démotivés par le système scolaire, voire en telle souffrance, qu’ils seraient prêts à tout arrêter, quelquefois à six mois de passer leur baccalauréat… Alors qu’il est tellement plus facile d’apprendre lorsque :

  • Je sais comment faire,
  • Je m’approprie à ma façon,
  • Je sais réactiver mes connaissances,
  • Je comprends le projet,
  • Je sais accueillir mes émotions,
  • Je comprends l’importance de mon corps.

Qui nous a appris qu’il fallait « souffrir » pour apprendre ? Comment l’école est-elle passée insidieusement de la notion de « loisirs » à la notion de « travail » ? Quelle est cette société qui cherche à former de futurs « travailleurs » avant de permettre à chacun de simplement « être » ce qu’il est ? Se pourrait-il qu’un jour, nous soit offert l’opportunité d’apprendre juste à nous connaître, à comprendre nos fonctionnements, comment nous sentir bien, en confiance, en sécurité et faire en sorte que notre énergie de vie nous conduise à emprunter un chemin qui nous ressemble ?

Cela porte un nom : l’accueil inconditionnel…

Aujourd’hui, il est désolant pour moi de constater comment s’effectue l’orientation de la plupart de nos jeunes : j’en ai déjà parlé dans un précédent article où je déplore qu’à aucun moment, il ne leur est permis de prendre le temps de se connaître pour savoir quelle activité pourrait leur offrir de s’épanouir pleinement….

Or, quoi de plus important que d’apprendre à me connaître ? A communiquer avec bienveillance ? A surmonter mes difficultés ? A savoir que j’ai le droit de me tromper, que j’apprends de mes erreurs et surtout, qu’à tout moment « j’ai le choix » d’aller où j’en ai envie ? C’est ce qui permet d’intégrer le monde professionnel avec confiance, d’apprendre à entrer en relation avec l’autre de façon collaborative, de se sentir sécurisé, reconnu et d’éviter ainsi un parcours professionnel insatisfaisant et conflictuel.

Cette posture pourrait modifier considérablement notre rapport à la vie professionnelle… C’est elle qui mènerait tout droit au management bienveillant, à la collaboration. Chacun occuperait sa place au sein d’une organisation, du corps social, et participerait à la construction d’une société dans laquelle il pourrait véritablement incarner ce qu’il est.

Que de belles perspectives à venir !

Les apprentissages, c’est joyeux, ludique, créatif et communicatif ! Il ne s’agit plus de « travailler » mais simplement d’occuper la place qui revient à chacun afin d’agir dans le monde en donnant du sens à ses actes…

Je crois très fort à l’émergence d’une nouvelle énergie qui monte actuellement, lorsque je regarde toutes les belles initiatives qui sont prises ça et là… Pour ma part, je me sens un peu comme celle qui permet le début du cheminement vers soi… Et tant que la vie me permettra d’oeuvrer en ce sens, je continuerai à semer des graines, à répandre la bienveillance, à maintenir un état d’écoute empathique auprès de tous ceux ou celles qui viendront à moi, afin de participer à l’éclosion de cet élan vibrant vers l’essence même de la vie !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *