Se reconnecter à la joie… Belle rentrée à tou.te.s !

« Sans joie ce matin… », « Dur, dur, la reprise… » « J’ai pas envie… » « Bon courage à ceux qui reprennent le travail ! » 

 

 

Ce matin, force est de constater qu’un certain nombre de personnes retournent travailler à reculons, après des vacances au cours desquelles elles ont pu goûter à cette douce sensation de liberté que procure cette bénéfique rupture estivale de l’activité professionnelle…

Où est donc passée cette joie de l’être qui les a animés tout l’été ?

 

 

Je n’ai pu m’empêcher de repenser à ce que je vivais encore il y a quelques années, lorsque mon activité d’enseignante ne faisait tellement plus sens pour moi, que je me demandais souvent qu’est-ce qui me poussait encore et encore à me lever le matin pour aller l’exercer, à part la joie d’y voir les enfants… Et si la vie ne m’avait pas offert ce magnifique cadeau que fut pour moi la maladie, j’y serais peut-être encore…

 

Jusqu’où faut-il aller pour avoir le courage de changer sa vie ? Qui a décrété un
jour, qu’il me fallait absolument passer mon existence en mode « souffrance »,
comme si aucune autre voie n’était possible ?

 

D’où vient cette croyance viscérale qui nous est transmise de génération en
génération qui nous convainc que nous devons « gagner » notre vie, comme si
elle ne nous avait pas déjà été donnée ?

 

 

Autant d’interrogations que je me suis posée il y a quelques années, lorsque la perspective d’une éventuelle disparition m’a amenée à opérer des transformations pour le moins radicales et salutaires… J’ai réalisé à quel point, sans forcément en avoir conscience, je menais ma vie en mode « victime », persuadée que mon environnement extérieur m’empêchait de réaliser mes rêves ou de construire l’existence qui correspondait à mon être profond, celui de la joie…

 

Jusqu’à ce que je réalise, que toute transformation ne pouvait être qu’intérieure, et que tant que je n’entreprenais pas une profonde exploration, rien ne changerait jamais fondamentalement… 

 

 

Aujourd’hui, j’ai conscience d’être toujours en chemin et que la véritable liberté est avant tout intérieure… Si je souhaite entreprendre un changement dans ma vie, il me faut commencer par explorer mes propres ombres, afin de les éclairer et les transmuter… Cela demande de traverser ses peurs, de prendre conscience de tous ses modes de fonctionnement mentaux qui nous maintiennent dans les regrets ou l’anxiété et nous coupent de notre véritable être, et de réintégrer l’instant présent, qui au final, est le seul qui me permet de rester connectée au réel…

Alors en cette période de rentrée, j’ai juste envie de vous souhaiter une
magnifique reconnexion à votre joie de l’être !

 

 

En ce qui me concerne, elle est bien présente en ce matin de rentrée :

Hâte de vous retrouver afin de vous accompagner en chemin !

Seule la joie rend sa magie à la vie… 

« Vous êtes décidés ? Alors, saisissez l’instant. La hardiesse a du génie, de la puissance, de la magie. Osez, et le reste viendra. Commencez, et le travail se fera ».  Goethe